03/03/2017

Quenelles de volaille "fait maison"

Il y a bien longtemps que je devais faire cette recette trouvée sur le blog "d'Annie". 

C'est un pur régal avec une petite sauce béchamel aux champignons frais, c'est top!

Quenelles, dinde

Ingrédients pour 6 personnes : Les quenelles : 25 cl d'eau, 50 g de beurre, sel, 175 g de farine, 3 œufs, 250 g de blanc de dinde.

La béchamel : 60 g de beurre, 60 g de farine, 60 cl de lait, 2 c. à s. de concentré de tomate, 250 g de champignons de paris frais, 2 échalotes, un peu de vin blanc, sel, poivre.

Préparation : Couper la viande en morceaux et la mixer. Casser les œufs dans un bol.

Porter à ébullition l'eau avec un peu de sel et le beurre. Quand le beurre est fondu, ajouter la farine d'un coup et hors du feu en mélangeant avec une cuillère en bois. Remettre quelques instants sur le feu pour dessécher la pâte.

Retirer la casserole du feu et ajouter un à un les œufs en mélangeant vigoureusement entre chaque ajout. Ajouter la viande, mélanger et laisser refroidir.

IMG_1756.JPG

Sur un tapis à pâtisserie bien fariné, façonner les quenelles en les roulant entre les mains, celles-ci bien farinées aussi. Quand toutes les quenelles sont prêtes, les réserver 30 min. minimum au réfrigérateur pour les raffermir.

IMG_1775.JPG

Faire bouillir de l'eau dans un grand faitout, quand l'eau arrive à ébullition, pocher les quenelles. Quand elles remontent à la surface, c'est qu'elles sont cuites.

Les cuire en deux fournées.

IMG_1776.JPG

Les retirer délicatement à l'aide d'une écumoire et les poser sur un torchon propre.

Nettoyer les champignons et les couper en petits morceaux. Peler et émincer les échalotes. Faire chauffer un filet d'huile d'olive dans une poêle, faire revenir les échalotes et mettre les champignons à cuire en remuant souvent. Déglacer avec un peu de vin blanc et laisser réduire quelques min. Saler et poivrer.

Préchauffer le four à 180°.

Préparer la béchamel pas trop épaisse, puis ajouter le mélange champignons-échalotes et le concentré de tomate. Saler et poivrer.

Dans un plat à gratin ou des petits plats individuels "c'est plus sympa", déposer les quenelles et verser la sauce béchamel. Parsemer de fromage râpé et enfourner pour 20 à 25 min. 

Servir bien chaud avec une petite salade en accompagnement.

IMG_1814.JPG

07:48 Écrit par Annick dans Plat principal | Lien permanent | Commentaires (6) |  Imprimer |  Facebook | |

28/02/2017

La Teurgoule ou riz au lait Normand & sa Fallue

Riz, lait, brioche

Ingrédients pour 6 personnes : La Teurgoule : 1 L de lait cru, 75 g de riz rond, 90 g de sucre, 1 pincée de sel, 1 c. à c. de cannelle.

La Fallue : 250 g de farine, 90 ml d'eau à T° ambiante, 1 œuf, 50 g de beurre mou, 25 g de sucre, 10 g de levure fraîche de boulanger, 5 g de sel, 1 jaune d'œuf pour dorer.

Préparation : La Fallue "préparer la veille" : Dans le bol du robot muni du crochet, mettre tous les ingrédients sauf le jaune d'œuf et en évitant que le sel ne touche la levure. Pétrir 4 min. à petite vitesse, puis 10 min. à vitesse moyenne.

Placer la pâte dans un sac congélation et laisser au réfrigérateur 8 heures.

Le lendemain, chasser l'air de la pâte, lui donner une forme ovale et allongée. La poser sur une plaque couverte d'un papier sulfurisé, couvrir d'un torchon et laisser lever 2 heures.

Préchauffer le four à 200°. Dorer la pâte avec le jaune d'œuf dilué dans un peu d'eau. Former des pics tout autour à l'aide de ciseaux. Enfourner pour 25 min.

collage_photocat.jpg1.jpg

Dès la sortie du four, la laisser refroidir sur une grille.

La Teurgoule "la veille" : Préchauffer le four à 150°.

Dans un plat  à gratin en céramique de 17 × 23 cm, mettre le riz, le sel, le sucre et la cannelle. Verser doucement le lait, afin que le riz reste au fond. Enfourner pour 1 heure, puis baisser la T° du four à 110° et continuer la cuisson 5 heures minimum, pour moi j'ai continué la cuisson encore 2 h 30. 

collage_photocat.jpg

La Teurgoule est cuite quand une croûte sur le dessus s'est formée et qu'il n'y a plus de liquide.

218.JPG

 

 

 

Recette trouvée sur : "La confrérie de la Teurgoule et de la Fallue de Normandie".

08:51 Écrit par Annick dans Goûter | Lien permanent | Commentaires (12) |  Imprimer |  Facebook | |

19/02/2017

Entremets à la noix de coco et chocolat noir.

Entremets, noix de coco, chocolat noir, glaçage miroir blanc

Ingrédients pour 10 personnes : La dacquoise : 60 g de noix de coco râpée, 20 g de poudre de noisette, 60 g de sucre glace, 90 g de blancs d'œufs "soit 3", 1 pincée de sel, 20 g de sucre semoule.

Le croustillant : 75 g de chocolat noir de couverture en palets, 30 g de crêpes dentelles, 25 g de noix de coco râpée.

La mousse coco : 20 cl de lait de coco, 20 cl de crème fleurette entière bien froide, 6 g de gélatine en feuilles, 50 g de sucre glace.

La mousse au chocolat noir : 1 jaune d’œuf, 10 g de sucre semoule, 6,5 cl de lait, 7,5 cl de crème entière liquide + 22 cl, 280 g de chocolat de couverture en palets.

Le glaçage miroir blanc d'Isa : 100 g de sucre, 100 g de sirop de glucose, 45 g d'eau, 75 g de lait concentré non sucré, 100 g de chocolat blanc de couverture en palets, 7 g de gélatine "soit 3 feuilles et demie", 4 à 5 pointes de couteau de colorant blanc en poudre.

La décoration : du pralin, 60 g de chocolat noir en palets.

Préparation : La mousse à la noix de coco : Préparer un cercle à pâtisserie de Ø 22 , le tapisser d'une bande de rhodoïd et le poser sur une plaque couverte d'un papier sulfurisé.

Réhydrater la gélatine dans de l'eau bien froide. Faire chauffer le lait de coco à feu doux.  Quand elle arrive à frémissement, retirer du feu et ajouter la gélatine bien essorée en mélangeant bien. 
Monter la crème en chantilly ferme en ajoutant le sucre vers la fin.
Quand la préparation coco est bien tiède, ajouter délicatement la chantilly. Laisser prendre un peu de consistance avant de le couler dans le cercle. Mettre au congélateur plusieurs heures.  

La dacquoise : Tracer un cercle Ø 20 à l'aide d'un cercle à pâtisserie sur une feuille de papier sulfurisé en appuyant bien, puis retourner la feuille et la poser sur une plaque à pâtisserie.

Préchauffer le four à 180°. Mélanger la noix de coco, le sucre glace et la poudre de noisette. Monter les blancs d'œufs avec la pincée de sel et en ajoutant petit à petit le sucre semoule pour serrer les blancs. Ajouter délicatement le mélange précédent en soulevant bien la masse à l'aide d'une maryse et sans casser les blancs. Pocher sur le cercle et enfourner pour 13 à 15 min. Laisser tiédir un peu avant de retirer le papier sulfurisé et laisser refroidir sur une grille.

Le croustillant : Faire fondre le chocolat noir en palets au bain-marie, quand il est fondu, ajouter la noix de coco et les crêpes émiettées. Étaler ce croustillant sur la dacquoise et réserver au frais.

La mousse au chocolat noir :  Faire fondre le chocolat au bain marie et le laisser tiédir. Mettre à bouillir le lait avec les 7,5 cl de crème entière. Fouetter le jaune d'œuf avec le sucre jusqu'à blanchiment, puis verser la préparation chaude dessus en fouettant. Remettre à feu doux sans cesser de fouetter et laisser cuire jusqu'à la nappe. Verser petit à petit sur le chocolat fondu et le laisser tiédir.

Monter le reste de crème bien froide en chantilly ferme et l'incorporer au chocolat délicatement à l'aide d'une maryse.

Verser sur la mousse coco, puis poser délicatement bien centrée la dacquoise côté croustillant sur la mousse au chocolat, l'enfoncer un peu et remettre au congélateur. Mettre un film alimentaire sur le dessus du cercle.

Le glaçage miroir blanc Cuire l’eau, le sucre et le glucose à 102°.  Verser sur le chocolat blanc en palets et mélanger. Ajouter le lait concentré, le colorant, la gélatine réhydratée et bien essorée.  Lisser le tout au mixer plongeant.  Laisser tiédir, il faut l’utiliser à 35°.

Retirer l"entremets du congélateur, le démouler délicatement et le retourner en le posant sur un bol, celui-ci posé dans un large plat. Faire couler le glaçage en partant du centre, en veillant à ce que le dessus et le pourtour en soient bien nappés.

Mettre au réfrigérateur et le laisser au moins six heures avant la dégustation.

Saupoudrer la base de l'entremets avec du pralin et faire quelques décos avec du chocolat noir.

214.JPG

J'ai fait la mousse à la noix de coco le mercredi, la mousse au chocolat et la dacquoise + le croustillant le lendemain. J'ai terminé par le glaçage le samedi ainsi que ma déco en chocolat. Le tout a tranquillement décongelé une nuit complète au réfrigérateur pour la dégustation le dimanche après-midi.

Je remercie Isa qui répond toujours présente quand je lui demande conseil.

 

 

08:01 Écrit par Annick dans Desserts | Lien permanent | Commentaires (7) |  Imprimer |  Facebook | |